Semaine européenne de la mobilité : relever le défi de la décarbonation de la mobilité lourde

Modifié le

info icon

La Semaine européenne de la mobilité est l’occasion de donner toute sa place à un marché émergent mais stratégique : celui de la mobilité électrique lourde. La transition énergétique des poids lourds, intimement liés à la logistique industrielle, est en effet un levier majeur de décarbonation de la mobilité, mais aussi plus largement de nos sociétés. Porteuse de contraintes multiples, elle requiert une vision du secteur à 360° et des expertises pointues pour proposer aux concessionnaires et aux transporteurs des solutions clés en main qui accélèrent la transition des flottes. Décryptage avec Arnaud de Frémicourt, ENGIE Vianeo.

Quels sont les enjeux du déploiement d’un réseau autoroutier de stations de charge pour les poids lourds, domaine dans lequel ENGIE Vianeo fait figure de précurseur ?

Le groupe ENGIE est leader de la transition énergétique : c’est donc tout naturellement qu’ENGIE Vianeo, la marque du Groupe dédiée à la mobilité électrique lancée le 15 juin 2023, a pour ambition de décarboner les transports routiers. Si la mobilité lourde en France ne représente qu’1,3 % des véhicules, elle est responsable de 27 % des émissions de CO2 liées aux transports. Si on y ajoute les véhicules utilitaires légers (VUL), on dépasse 40 % des émissions. Il y a donc là un levier majeur pour décarboner la mobilité.

Par ailleurs, la Commission Européenne a adopté le 25 juillet dernier la réglementation AFIR.  Elle prévoit l’installation de stations de recharge adaptées aux poids lourds, d’une puissance minimale de 1 400 kW. Ces stations devront être accessible tous les 120 km sur les principaux axes dès 2028 et tous les 200 km sur les axes secondaires dès 2031. Aujourd’hui, si des camions électriques de plus en plus puissants arrivent sur le marché, les infrastructures de recharge sont encore embryonnaires ce qui freine l’adoption des véhicules par les transporteurs.

Chez ENGIE Vianeo, notre objectif est double : nous souhaitons convaincre à la fois les concessionnaires et les transporteurs d’amorcer au plus vite la transition des flottes. Convaincre les concessionnaires en leur proposant des solutions fiables, sûres, et complètes afin d’aménager des stations de charge dédiées aux poids lourds sur leurs aires d’autoroute. Et convaincre les transporteurs en déployant en avance un réseau de stations de charge haute puissance, qui maille le territoire et favorise l’itinérance pour leur permettre d’engager sereinement la conversion de leur flotte.

Quelles sont les perspectives de déploiement de ces stations dédiées aux poids lourds électriques sur les axes autoroutiers ?

Nous développons une vision à 360° en matière d’installation de stations dédiées aux poids lourds électriques. Notre contribution ne s’arrête pas à la mise en place de bornes de recharge adaptées : nous intervenons depuis les études de marché jusqu’à l’approvisionnement en énergie, en passant par l’estimation des flux, la conception des stations ou encore leur maillage sur le territoire.

Il faut bien réaliser en effet que la transition de la mobilité lourde va bien au-delà de la seule question de l’autonomie : les camions qui arrivent sur le marché ont une autonomie de plus en plus grande, pour atteindre les 600 km pour les plus performants. Encore faut-il pouvoir les recharger et le faire de manière efficace : pour un transporteur, le temps de charge peut rapidement devenir une perte d’efficacité et donc de rentabilité. C’est pourquoi nous travaillons en étroite collaboration avec les transporteurs pour comprendre leurs besoins et proposer des solutions adaptées : mailler le territoire de telle sorte que le temps de charge coïncide avec la pause réglementaire de 45 minutes toutes les 4,5h par exemple. Afin d’éviter les engorgements, et là encore les pertes de temps, nous étudions des solutions permettant aux transporteurs de réserver leurs créneaux en amont.

Enfin, nous disposons de la force de frappe d’un grand groupe du domaine de l’énergie, capable de mettre en place les stations mais également de les alimenter en énergie et notamment en énergie verte.

Quelles sont les perspectives de déploiement de ces stations dédiées aux poids lourds électriques sur les axes autoroutiers ?

Si la mobilité lourde électrique est un marché émergent, nous avons déjà plusieurs projets de déploiement qui sont menés sur le territoire français. Nous avons ainsi annoncé le 5 avril 2023 le lancement d’un projet mené avec APRR pour développer un réseau de recharge électrique à très haute puissance destiné exclusivement aux poids lourds : c’est une première en France. 5 stations équipées d’une borne de 400 à 500 kW, avec deux points de recharge ultra-rapide et une borne de secours, seront installées de telle sorte que les camions puissent parcourir la totalité du trajet entre Paris et Lyon dans les deux sens.

Nous travaillons également avec des transporteurs sur l’ouverture de corridors sur différents axes autoroutiers. Nous avons ainsi récemment fait des essais avec Transports RAUD afin d’étudier la faisabilité de l’aménagement de stations dédiées sur les aires existantes : compatibilité des bornes, accessibilité, sécurité des usagers… Des tests concluants, qui ont permis d’anticiper les flux à venir et confortent ENGIE Vianeo dans son ambition d’accélérer la transition vers une mobilité décarbonée.

Communiqué de presse
Poids-lourds électriques

Partager cet article

twitter facebook linkedin

Ils pourraient vous intéresser aussi

Voir toutes les actualités